Portrait

Posté le 11 janvier 2013

Delphine Philippeau naît à Libourne en 1971 dans une fratrie de trois enfants, entourée de deux frères. Très tôt, elle y puise la force nécessaire pour faire entendre sa voix.

Elle fait ses études à Bordeaux et obtient une maîtrise de lettres modernes et un DESS de communication jeunesse.

En 1990, la situation intérieure s’apaise au Liban, elle décide d’y partir. Elle y enrichit et construit son parcours humain, s’intègre au sein des familles et dans cette société en profonde reconstruction acquiert une sensibilité politique.

Elle revient en France à l’âge de 24 ans avec la conviction qu’elle doit s’investir personnellement pour améliorer le sort des enfants et des femmes. Elle s’installe à Carignan-de-Bordeaux en 1998 et s’engage dans l’action bénévole très rapidement. Menant de front sa vie professionnelle et une vie associative, elle s’implique successivement dans l’association du « Petit prince » et en tant que représentante des parents d’élèves.

Au plan professionnel, en 2008, elle intègre le service « communication opérationnelle » de la Caisse des dépôts et consignations de Bordeaux.

La même année, remarquée grâce à son implication au sein des écoles, elle est appelée en politique au niveau municipal et contribue à la victoire de son équipe grâce à son investissement pendant la campagne. Elle est alors chargée des affaires scolaires et devient plus tard première adjointe au maire.

Suite à de nombreuses défections pendant le mandat, en 2012 l’environnement dans le conseil municipal ne correspond plus aux valeurs de liberté, de respect, et de transparence auxquelles elle adhère. Cette politique des arrangements et des copinages sclérose le conseil et la marginalise car son engagement sincère et son attachement à la liberté d’expression est mal vécu au sein même de l’équipe.

Début 2013, elle est déchargée des affaires scolaires par le maire et rencontre alors une solidarité importante, en particulier de la part de l’équipe enseignante et des agents municipaux de Carignan. Restant un élément majeur au sein du conseil municipal, elle concentre son action politique sur les affaires générales à la Mairie.

Dans le même temps, l’association « Présence de femmes » dont elle est présidente, voit le jour à Carignan. Son objectif est de promouvoir les idées des femmes, de fédérer hommes et femmes sur ce principe de façon à améliorer la qualité de vie de tous.

A.C.